< RETOUR À SOLUTIONS UTILISANT DES RÉFRIGÉRANTS NATURELS

CAVE À VIN ALDARO

Caldaro (BZ) – Avril 2018

La cave à vin Caldaro est située sur la Route du Vin, où sont réunis environ 1 000 viticulteurs. 

La plupart d’entre eux possède moins d’un hectare de vignobles, et leur coopération est pour cette raison essentielle.

Caldaro est le résultat de la fusion de quatre caves à vin : Erste (1900), Neue (1925), Bauernkellerei (1906) et Jubiläumskellerei (1908).

Cette cave à vin a été la première du Sud-Tyrol à privilégier la qualité plutôt que la quantité. Durant les années 80, il a pour cela été décidé de réduire très progressivement le rendement par hectare et de passer de 200 quintaux/hectare aux 75 d’aujourd’hui. 

Désormais, environ 650 associés exploitent une superficie totale de 471 hectares et produisent chaque année 3 400 000 bouteilles de vin haute qualité.

Avec la restructuration radicale opérée en 2018, la production de froid industriel est devenue « verte » grâce à l’utilisation de la nouvelle technologie CO₂ transcritique. Ce réfrigérant naturel à bas coût et zéro impact sur l’environnement est atoxique et non-inflammable, et il est toujours disponible.

Dans un souci de renfort, deux groupes d’eau glacée identiques ont été installés, chacun offrant une capacité de 350 kW et 5 compresseurs dont un équipé d’inverter.

Les groupes d’eau glacée sont produits par Enex selon un principe éprouvé ; l’alimentation des évaporateurs en réfrigérant s’effectue par gravité, c’est-à-dire via différence de densité entre le liquide (poids approx. d’1 kg/l) et la vapeur (poids approx. d’1/10e du liquide). Aucun pompe n’est ainsi nécessaire et, surtout, la différence entre la température d’évaporation et celle de l’eau glycolée peut être réduite au minimum (1 °C) en conditions de faible charge.

La puissance globale atteint 700 kW, et l’eau glycolée est produite à une température oscillant entre +1 °C et -6 °C.

La chaleur récupérée permet de produire de l’eau chaude sanitaire jusqu’à 80 °C, laquelle sera ensuite utilisée pour le nettoyage et la stérilisation des cuves.

La chaleur inutilisée est en outre renvoyée dans l’environnement via des échangeurs installés à une hauteur de 50 m afin de ne pas empiéter sur l’espace utile. Tout cela est possible grâce au CO₂, qui ne se ressent pas de la chute de pression liée à la longueur des conduites. 

Outre son utilisation pour la climatisation des bureaux, l’eau glacée est également utilisée dans la cave pour la production de vin. L’eau à basse température permet en effet de contrôler la fermentation.

Les images représentent les deux gas coolers placés au sommet et les détails des soudures des tubes en acier inox.

Les groupes d’eau glacée refroidis à l’air sont conçus pour optimiser l’efficacité durant la période de charge maximale en septembre, mais fournissent également leur capacité maximale durant la période la plus chaude.

En vue de vérifier leur efficacité, les groupes d’eau glacée sont équipés d’un système automatique de collecte des données. Les données sont ensuite mémorisées dans le « nuage ».

Les mesures effectuées durant l’été 2018 et pendant les vendanges nous ont permis de confirmer l’efficacité des implants en différentes conditions.

Il a ainsi été possible de vérifier les valeurs d’efficacité et de les comparer avec les prévisions avant de conclure qu’elles étaient conformes aux valeurs de projet.

Les groupes d’eau glacée à CO₂ se révèlent extrêmement efficaces en toutes conditions, à pleine charge durant la vinification comme en cas de faible charge thermique.